Aller au contenu principal

NOS ACTUALITES

Retrouvez nos actualités, ainsi que celles de nos partenaires dans cette rubrique.

15.01.2021

REVOIR SON MEDECIN

  

Revoir son Médecin

« Maintenant, prenez soin de vous, prenez rendez-vous,
en consultation ou téléconsultation »

 

La Fédération Française des Diabétiques (avec 4 autres associations impliquées dans les maladies cardio-métaboliques) lance une campagne nationale qui invite tous les malades chroniques à retourner voir leur médecin au plus vite.

Depuis la fin du confinement, 4 personnes touchées par une maladie chronique sur 10 ne sont pas retournées voir leur médecin généraliste.

C’est ce que révèle un sondage¹ réalisé par l’Institut B3TSI pour la Fédération Française des Diabétiques et ses quatre partenaires Alliance du Cœur, Le Collectif National des personnes atteintes d’obésité, La Fondation pour la recherche sur l’HTA et la Société Française de Santé Digitale. Ce sondage porte sur 2 400 personnes touchées par une maladie chronique en France (du 29 mai au 8 juin 2020) au niveau national et régional. La surcharge de travail des soignants et la crainte de propager le virus ont éloigné les patients chroniques, davantage vulnérables, de leurs professionnels de santé. Or, poursuivre son traitement, ses soins habituels et consulter son médecin et ses soignants est primordial pour les 15 à 20 millions de malades chroniques en France.

Des malades chroniques en danger

A la question « depuis la fin du confinement, avez-vous consulté un médecin généraliste ou pris rendez-vous pour des soins courants ? », 41 % des sondés ont répondu par la négative et n’ont pas encore consulté. Parmi eux, 29 % ont envisagé de le faire dans les 4 prochaines semaines mais 12 % des patients chroniques affirment que « non, je ne l’envisage pas encore ». Cette affirmation est très inquiétante, s’alarme le vice-président de la Fédération Française des Diabétiques, Jean-François Thébaut « nous redoutons l’explosion des complications liées aux maladies chroniques, aux maladies cardio-métaboliques, à l’hypertension artérielle, à l’obésité et même au retard pris pour le dépistage des cancers et qui vont d’un seul coup resurgir tous ensemble. Comme l'indique le Collège de médecine générale, « il s’agit d’une véritable bombe à retardement car la maladie chronique est sournoise et très insidieuse ».

31.10.2020

Newsletter Octobre 2020

Documents associés

29.10.2020

Newsletter janvier/avril/juillet 2020

Documents associés

09.09.2020

Semaine Nationale de Prévention

En raison de la reprise de l'épidémie de COVID 19, nous ne sommes pas en mesure de faire des actions grand public.

Par contre vous pouvez faire le test de risques en ligne

Pour savoir où vous en êtes : prenez quelques minutes pour compléter le test de risque.
En 8 questions toutes simples, vous saurez si vous êtes exposé ou non au risque de développer le diabète. Ce questionnaire -
le « Findrisk » - est validé par les autorités de santé internationales.

https://contrelediabete.federationdesdiabetiques.org/

Test de risques

 

16.07.2020

News letter juillet 2020

News letter juillet 2020

30.05.2020

Lancement de la consultation médicale « bilan et vigilance »

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
Paris, le 29 mai 2020


Lancement de la consultation médicale « bilan et vigilance » pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 ou souffrant d’une affection de longue durée
Un décret publié ce jour prévoit la création d’une consultation médicale spécifique prise en charge intégralement par l’assurance maladie pour assurer le rétablissement de la continuité des soins des personnes à risques ou souffrant d’une affection de longue durée et pour les aider à vivre au mieux la phase de déconfinement.
Une grande partie de nos concitoyens est considérée comme à risques de forme grave de Covid-19.


Le Haut conseil de la santé publique a précisé la liste dans son avis du 31 mars 2020 actualisé au 20 avril1.

Il s’agit des personnes âgées de plus de 65 ans ; des personnes concernées par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression ; des femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse.


Dans ce contexte, la stratégie nationale de déconfinement prévoit des mesures particulières à l’égard des personnes à risques, même si, comme l’ont rappelé le Président de la République et le Premier ministre, rien ne leur est imposé.


Une consultation spécifique, intégralement prise en charge par l’assurance maladie, a ainsi été mise en place par un décret publié ce jour. Il s’agit d’une consultation dite « complexe », cotée à ce titre 46 € pour le médecin qui la réalise.
Elle sera proposée par les médecins traitants aux patients à risques ou ceux souffrant d’une affection de longue durée qui n’ont pas pu être suivis en consultation pendant la durée du confinement.


Cette consultation poursuivra deux objectifs :


- évaluer les impacts du confinement sur la santé de ces patients et de s’assurer de la continuité des soins ;
- conseiller les personnes, en fonction de leurs fragilités et pathologies, sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement

04.05.2020

PAS DE CONFINEMENT POUR LES PATHOLOGIES CHRONIQUES ! ATTENTION AU DIABETE !

 

 

                                                                                                                                                               

PAS DE CONFINEMENT POUR LES PATHOLOGIES CHRONIQUES !
ATTENTION AU DIABETE !

 

« Mon taux de sucre est élevé, je contacte mon médecin ou
mon diabétologue »

 

Le diabète est une maladie qui touche 5% de la population générale et dont la fréquence augmente avec l’âge (10 % chez les plus de 65 ans et 20 % chez les plus de 75 ans)

Du fait du confinement, le diabète peut se déséquilibrer rapidement (sédentarité, modification de l’alimentation). Ce déséquilibre peut augmenter les complications de cette maladie (cardio-vasculaires, infectieuses, rénale, ophtalmologique).

Les consultations URGENTES  du Service de Diabétologie du CHU Nîmes (MME : Maladies Métaboliques et Endocriniennes) sont poursuivies pendant la période du confinement, en particulier pour la prise en charge des plaies des pieds diabétiques
Toutes les autres consultations sont assurées en téléconsultation.

Dès le 11/ 05 les consultations pourront être assurées en présentiel ou en téléconsultation. Le secrétariat contactera la veille du RDV, les patients venant au CHU, pour vérifier l’absence de signes suspects de Covid

Il est important de rassurer les patients, au CHU de Nîmes, toutes les précautions sont prises, les patients venant en consultation et les soignants sont systématiquement équipés de masques.

« Au CHU de Nîmes, nous sommes tous mobilisés pour pouvoir accueillir les patients en toute sécurité »

Contact  MME : Téléphone : 04 66 68 33 21  ou par mail sec.mme@chu-nimes.fr

 

Vous rencontrez un problème social et ou juridique ou pour toute autre question,
Nous sommes à votre écoute.
N’hésitez pas à appeler l’association AFD 30 : 04 66 23 32 00
ou par mail : afd30@laposte.net

 

02.05.2020

” Les jeudis de France Assos Santé “ EN LIVE

 Les jeudis de France Assos Santé “ EN LIVE "   sur votre ORDI             

l'AFD 30 est membre de France Assos Santé

 

Parce que France Assos Santé a pour mission de vous éclairer et de vous accompagner tout au long du parcours santé, et également dans les périodes de crise sanitaire exceptionnelle, nous vous proposons un nouveau format d’information et de communication :

” Les jeudis de France Assos Santé “

Nous vous donnons la parole face aux experts qui répondront en direct à vos questions. Le principe ? Une rencontre numérique d’une heure et demie le jeudi avec des experts qualifiés et sur une thématique d’actualité

 

Aller plus loin

Voir ou revoir le replay du webinaire du 23 avril “Se préparer au déconfinement et anticiper” 

et lire le mot du président de France Assos Santé

Voir ou revoir le replay du webinaire du 16 avril “Vivre confiné avec ou sans COVID-19”

Voir ou revoir le replay du webinaire du 9 avrilCOVID-19 : assurer la prise en charge et la continuité des soins pour tous”

 

 

 

 

01.05.2020

La  semaine nationale de prévention du diabète  2020

En raison de la pandémie qui nous affecte

La  semaine nationale de prévention du diabète  habituellement prévue la 1ère semaine de juin, est reportée début septembre 
Elle permettra également   pour  tout à chacun  de savoir si on est  à risque de développer un diabète  par un court  auto questionnaire . Pour diffuser  ces messages, plusieurs actions sont prévues dans le département :

Nous vous communiquerons dès que possible les dates et les lieux.

 

24.10.2019

JOURNÉE MONDIALE DU DIABÈTE 14 novembre 2019

 

 

JOURNÉE MONDIALE DU DIABÈTE

14 novembre 2019

Thème retenu par notre Fédération :

DIABETE et TRAVAIL

 

 

Mobilisation dans le GARD du 12 au 16 novembre 2019

Nos bénévoles sur le terrain

 

 

L’association Française des Diabétiques du Gard membre de la Fédération Française des Diabétiques, se mobilise avec ses partenaires, localement autour de la Journée Mondiale du Diabète en organisant des actions pour sensibiliser et informer le grand public :

 

La personne diabétique est souvent discriminée et rencontre des problèmes au travail

Parce que la défense des personnes atteintes de diabète, notamment dans l'accès et le maintien à l'emploi est une mission historique pour la Fédération Française des Diabétiques, nous avons choisi de consacrer la Journée Mondiale du Diabète à cette thématique.

Ce que nous revendiquons : un accès et un maintien dans l’emploi adaptés à chaque patient diabétique

 

Mardi 12 Novembre Stand Clinique Kennedy Nîmes 9h30-12h

Mardi 12 Novembre Stand Clinique Valdegour Nîmes 13h-17h

Mercredi 13Novembre Stand Marché Uzès avec La Maison Diabète Cœur Uzège 9h-12h

Jeudi 14 Novembre Stand au CHU Carémeau Nîmes 9h 13h avec l’équipe du service MME, Mutualité Française Occitanie, La CPAM du Gard avec le Dossier Médical Partagé ( DMP), Nîmes Sport Santé

14 Novembre Stand au Centre Hospitalier Alès Cévennes
9h-13h avec l’équipe du service MME.

14 Novembre Stand centre de santé FILIERIS 5 RUE ABBE MASSON  30110 La Grand Combe

Vendredi 15 Novembre Stand avec le P’tit Resto, Clinique des Oliviers Gallargues le Montueux 14h-17h

Vendredi 15 Novembre Stand AFD 30 et stand Asso AILBA les Halles de l’Abbaye Alès 9h 12h

Samedi 16 Novembre Forum Diabète annuel à la Maison des Professions Libérales et de Santé à Nîmes de 9h à 13h

 

Qu’est-ce que le diabète ?

 

Maladie chronique, le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des glucides apportés par l’alimentation. Il se traduit par un excès de sucre dans le sang appelé hyperglycémie.

Lors des repas, l’apport de glucides, transformés essentiellement en glucose, fait augmenter le taux de sucres dans le sang. En réponse, le pancréas sécrète une hormone appelée insuline afin de faire baisser la glycémie.

Le diabète se dépiste par un examen sanguin de la glycémie à jeun.

Ce dosage de la glycémie est pratiqué en laboratoire.

Un diabète est avéré lorsque la glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1,26 g/l, à deux reprises ou égale ou supérieure à 2 g/l à n’importe quel moment de la journée.

 

 

Le diabète dans le monde : chiffres clés*                                                  

  • 1 personne sur 11 est atteinte de diabète
  • Le nombre de personnes touchées par le diabète devrait atteindre 522 millions d’ici 2030
  • 1 personne sur 2 atteintes de diabète n’est pas diagnostiquée (212 millions)
  • 3 personnes diabétiques sur 4 vivent dans des pays à revenus faibles et moyens
  • Le diabète a causé 4 millions de décès en 2017
  • Le diabète a causé 727 milliards de dollars en dépenses de santé en 2017 - soit plus que les budgets de défense combinés des Etats-Unis et de la Chine !

 

  • 425 millions d’adultes

 

Le diabète en France : chiffres clés**                                                         

 

En 2015, la France compte 3,7 millions de personnes traitées pour diabète soit 5,4 % de la population. Cela englobe les différents types de diabète, principalement le type 1 (environ 8 %) et le type 2 (environ 92 %). A ces chiffres, il faut ajouter entre 500 000 et 800 000 diabétiques de type 2 qui s’ignorent.

Avec +2,8 % par an entre 2014 et 2015, la progression des diabètes est rapide. Néanmoins, cette progression stagne depuis quelques années.

Les projections réalisées par l’Assurance Maladie démontrent qu’en 2020 plus de 4 millions de personnes seront traitées pour diabète.

En 2012, la somme de l’ensemble des dépenses remboursées à des patients diabétiques (pour le diabète ou pour toute autre pathologie) s’élève à 19 milliards d’euros, soit 15 % des dépenses de l’Assurance Maladie (124 milliards d’euros).

Le diabète est ainsi un enjeu de santé publique, un enjeu économique, un enjeu sociétal et humain majeur. 

 

Les chiffres dans le GARD : 4,4% de la population = 33000 personnes

Occitanie : 136 900 personnes